Le Vignoble des Agaises

le chai

Le vignoble se situe à Haulchin, entre Binche et Mons, au lit-dit « Les Agaises » sur un coteau très riche en calcaire et exposé plein sud, sur lequel régnait le Seigneur Ruffus au XIIe siècle.

C’est en 2002, à une époque où la viticulture belge est assez confidentielle, que les deux premiers hectares de chardonnay furent plantés sur un terroir unique, celui des « Terres Blanches ».

Le domaine, le tout premier en Wallonie destiné exclusivement à la production de vins effervescents, véritable fer de lance du renouveau viticole en Belgique, s’est progressivement étendu pour atteindre plus de 35 hectares aujourd’hui, le plus grand vignoble du Royaume.

Le Vignoble des Agaises a d’ailleurs reçu en 2015 le titre de Chevalier du Mérite Wallon « pour avoir fait honneur à la Wallonie et contribué à son rayonnement ».

le Vignoble des Agaises
le terroir calcaire

L’équipe du Vignoble

En 2001, Raymond Leroy, négociant en vins à Binche (également vigneron amateur depuis 1981 au Clos des Mouligneaux, en Belgique), propose à Etienne Delbeke, agriculteur à Haulchin sur les terres blanches des Agaises, de planter de la vigne sur son coteau. Thierry Gobillard, vigneron champenois dont Raymond importe le champagne, confirme la qualité du terroir et accepte de partager son savoir-faire. Michel Wanty et Joël Hugé, amis de Raymond, complètent l’équipe qui créera le Vignoble des Agaises au printemps 2002.

Bertrand Demoustier (2003) et Glawdys Oostens (2008) seront les deux premiers ouvriers horticoles du domaine en constante croissance. Formés à la taille en Champagne, ils n’ont jamais quitté le vignoble et épaulent les nouveaux arrivants.

Arnaud (2009) et John (2010) Leroy, les deux fils de Raymond, rejoignent l’équipe peu après leurs études. Le premier, licencié en informatique et sommelier (Université de Suze-La-Rousse) prendra en charge la communication et la commercialisation. Le second, oenologue (Université de Bordeaux) deviendra maître de chai aux côtés de Thierry Gobillard.

Emile Delbeke (2019) avait 5 ans quand les vignes ont été plantées sur les terres familiales. Il a grandi avec elles et a rejoint l’équipe une fois son diplôme en poche (gestion horticole à Ath). Avec Etienne, son papa, ils sont responsables de la viticulture, garantissant la qualité des raisins.

Eric Pécriaux (2019) et Benjamin Segers (2020) sont les derniers arrivés, et viennent compléter l’équipe horticole de Bertrand et Glwadys. Avec un terrain de jeu de 35 hectares, ils n’ont pas vraiment le temps de s’ennuyer.

les vendanges